Les concepts en stratégie - High-Tech

Les concepts en stratégie - High-Tech

Veille et Intelligence Economique Mohamed Elghet MALAININE 1 Objectifs : Montrer l'utilit de Lintelligence conomique comme instrument d'anticipation au service de la dcision et de l'action. Rendre compte des mthodes et des outils de veille, dintelligence stratgique et fournir une description prcise et concrte de la manire d'organiser ce processus de veille En dfinitive, permettre aux participants de sapproprier, la

fin de la formation, les concepts et les mthodes de Lintelligence conomique. 2 Plan de la formation Chapitre 1 : Dfinitions et enjeux de l'intelligence conomique et de la veille Dfinitions et champs dtude de la veille La stratgie de lenvironnement lentreprise et la surveillance Lintelligence conomique : observer prvoir - agir

chapitre 2: Dmarche dintelligence conomique Processus de veille stratgique Dmarche IE Cours 3: Les outils de la veille Systmes dinformation Internet 3 de Dfinitions et enjeux de l'intelligence et de la veille Dfinitions et champs dtude de la veille conomique La veille stratgique ? La Veille Stratgique est le processus par lequel lentreprise observe, recherche,

localise, traite, analyse, et diffuse l'Information Stratgique des buts Dcisionnels et Comptitifs. Lensemble de ces activits anticipe les signaux d'alerte dans le but de crer des opportunits de march pour son entreprise et de rduire ainsi les risques lis l'incertitude... La Veille Stratgique est donc un Systme d'Information ouvert sur lextrieur ayant pour objet lcoute de lenvironnement de lentreprise pour capter et anticiper les grandes tendances venir, et ainsi de conforter le processus de dcision interne. Les informations analyses peuvent tre de nature : scientifiques, techniques, concurrentielles, commerciales... On parlera alors de Veille Technologique, Veille Concurrentielle, Veille

Commerciale ... 4 Dfinitions et enjeux de l'intelligence conomique et de la veille Dfinitions et champs dtude de la veille La matire premire de la veille La donnes : Elment brut qui na pas t trait ni mis en contexte Linformation ;

Ensemble de donnes traites et interprtes pour faire ressortir un fait Diffrents types dinformations : B. les informations blanches, directement et librement accessibles, G. les informations grises, accessibles indirectement et de manire dtourne, N. les informations noires, collectes de manire illgale, illgitime, voire par espionnage. La connaissance : 5 Informations travailles, conceptualises, croises et exploites afin de parvenir une action ou une dcision. La connaissance permet de produire de nouvelles donnes, informations et connaissances.

Le savoir : Ensemble de connaissance. Dfinitions et enjeux de l'intelligence conomique et de la veille Dfinitions et champs dtude de la veille Pourquoi faire de la veille? Mieux grer et traiter les ressources informationnelles Accrotre la productivit Identifier des spcialistes et des experts

Analyser des tendances laborer des dossiers de recherche Favoriser linnovation de produits et de procds tre en mesure de ragir rapidement linformation Systmatiser le processus de recherche, traitement et dissmination de renseignements 6

Dfinitions et enjeux de l'intelligence conomique et de la veille Dfinitions et champs dtude de la veille quoi sert la veille ? transformer les informations en renseignements aider le dcideur dans sa prise de dcision rduire les incertitudes saisir les opportunits

augmenter la collaboration entre individus et units devancer la concurrence influencer les dcideurs agir plus rapidement 7 Dfinitions et enjeux de l'intelligence conomique et de la veille Dfinitions et champs dtude de la veille

La matire premire de la veille La donnes : Elment brut qui na pas t trait ni mis en contexte Linformation ; Ensemble de donnes traites et interprtes pour faire ressortir un fait Diffrents types dinformations : B. les informations blanches, directement et librement accessibles, G. les informations grises, accessibles indirectement et de manire dtourne, N. les informations noires, collectes de manire illgale, illgitime, voire par espionnage.

La connaissance : Informations travailles, conceptualises, croises et exploites afin de parvenir une action ou une dcision. La connaissance permet de produire de nouvelles donnes, informations et connaissances. Le savoir : Ensemble de connaissance. 8 Dfinitions et enjeux de l'intelligence conomique et de la veille Dfinitions et champs dtude de la veille De faon plus prcise voici des exemples dutilit :

pour augmenter la capacit dinnovation de lentreprise ; pour ragir plus vite : tre prt au bon moment donc anticiper en amont ; pour dtecter suffisamment tt quel changement il faudra (peut-tre) sadapter ; pour conomiser des ressources, car trop tard cest plus cher ; pour anticiper les ruptures et viter les surprises stratgiques mauvaises ;

pour rduire les risques et augmenter la scurit ; pour gagner des clients nouveaux 9 Dfinitions et enjeux de l'intelligence conomique et de la veille Dfinitions et champs dtude de la veille Modes de fonctionnement de la veille? Le processus de Veille Stratgique peut fonctionner selon deux modes distincts : le mode commande et le mode alerte . Le mode commande signifie que la recherche active dune information de veille stratgique est dclenche par la demande expresse (la commande) dun suprieur hirarchique qui exprime ainsi un besoin ponctuel dinformation. Linitiative est donc du ct de lutilisateur potentiel de linformation (un responsable, par exemple).

Le mode alerte signifie que la recherche active dinformation est continue de la part de certaines personnes (traqueurs) et que ces personnes alertent, de leur propre initiative, le suprieur hirarchique (ou dautres personnes) lorsquelles jugent avoir trouv une information intressante, alors que ce suprieur na pas exprim un besoin particulier dinformation. Linitiative est donc du ct de lanimateur de la veille stratgique. 10 Dfinitions et enjeux de l'intelligence conomique et de la veille Dfinitions et champs dtude de la veille Types de veille : Veille concurrentielle La veille concurrentielle traite les concurrents actuels ou potentiels, les nouveaux entrants sur le march (pouvant lier leur apparition lmergence de produits de substitution). Linformation recueillie peut couvrir des domaines trs divers :

gamme des produits concurrents; circuits de distribution; analyse des cots; organisation et culture dentreprise; valuation de la direction gnrale;

portefeuille dactivits de lentreprise. 11 Dfinitions et enjeux de l'intelligence conomique et de la veille Dfinitions et champs dtude de la veille Types de veille Veille commerciale La veille commerciale concerne les clients (ou les marchs). Il sagit de prendre en considration lvolution des besoins des clients. lheure du dveloppement des techniques de fidlisation, la veille commerciale implique le suivi et lanalyse des rclamations. Celle-ci sintresse galement aux fournisseurs. Cette veille se dveloppe notamment dans les services achats. La recherche dinformation est certes focalise sur le cot des services, mais sintresse galement diffrentes garanties (dlai de livraison, continuit de la relation, qualit des produits et services, adaptabilit, etc.) 12

: Dfinitions et enjeux de l'intelligence conomique et de la veille Dfinitions et champs dtude de la veille Types de veille Veille stratgique ou environnementale Par dfinition, tout type de veille est stratgique. On peut tout de mme dire que cette veille englobe le reste de lenvironnement dune organisation. Ce type de veille inclut gnralement les lments de lenvironnement politique, social, culturel et juridique. Selon le type dorganisation, la veille stratgique ou environnementale encore appele veille globale ou socitale sera axe sur des aspects diffrents de la vie conomique. Ce type de veille ncessite une solide planification car les cibles de veille peuvent toucher un large ventail de thmes. 13 Dfinitions et enjeux de l'intelligence conomique et de la veille Dfinitions et champs dtude de la veille Types de veille

Veille gouvernementale La veille dite gouvernementale traite notamment de sujets propres aux institutions et administrations publiques. Ces thmes peuvent couvrir diffrents champs dintrts et se rapprocher dans certains cas de ce qui se fait en entreprise. Gnralement les thmes portent sur : les politiques publiques; les stratgies gouvernementales; les plans dintervention, les programmes; les lois et rglements; les analyses et valuations des politiques ou programmes. 14 Dfinitions et enjeux de l'intelligence conomique et de la veille Dfinitions et champs dtude de la veille Types de veille Veille technologique La veille technologique est l'observation et l'analyse de l'environnement scientifique, technique et technologique et des impacts conomiques

prsents et futurs, pour en dduire les menaces et les opportunits de dveloppement C'est la veille que l'entreprise consacre essentiellement au dveloppement des technologies avec tout ce que cela comporte en terme de dcouvertes scientifiques (recherche fondamentale et recherche applique), d'innovation de produits ou de services, d'volution des procds de fabrication, d'apparition de nouveaux matriaux ou concepts, de constitution de filires ou de sophistication des systmes d'information. 15 : Dfinitions et enjeux de l'intelligence conomique et de la veille Dfinitions et champs dtude de la veille Catgories de sources Principales sources dinformation Institutions Administrations, organisations internationales, associations, centres de recherche, instituts, fondations, universits,

Groupes partenaires Sous-traitants, fournisseurs, clients, concurrents, groupements professionnels, financiers, Sources lectroniques Moteur de recherche, listes de discussion, banques de donnes, carnets Rseaux personnels Clubs, collgues, confrres, Fournisseurs dinformation Presse, librairies, bibliothques, serveurs et courtiers, banques de donnes, centres dinformation, vnements

Colloques, salons, voyages dtudes, visites industrielles Consultants et experts coles dingnieurs, universitaires, experts, centres techniques, consultants, bureaux dtudes, Internes Knowledge Management, Systme dInformation dcisionnel 16 Dfinitions et enjeux de l'intelligence conomique et de la veille Dfinitions et champs dtude de la veille Quelles sources pour quelle veille ? Sources formelles

Veille concurrentielle Veille march, marketing Veille technologique Veille rglementaire Veille environnementale Sujets gnraux 17 Sources informelles Revues spcialises

Presse gnralist e Sites Intern et Brevets , marque s x x x xx

x x x xx x xx Norme s lois tudes publique s Infos lgale

s x xx xx x x x Rapport s annuels Livres Autres

mdia s x x x x x x x x x xx x

x x x x x x xx x xx xx

x x x La notion de la stratgie La stratgie consiste dterminer les objectifs et les buts fondamentaux long terme dune organisation puis choisir les modes daction et dallocation des ressources qui permettront datteindre ces buts et objectifs . Il ressort de cette dfinition que : la stratgie engage lensemble des ressources dtenues par lentreprise et ce, sur une longue priode. Que la stratgie concerne en premier lieu la dtermination des objectifs de lentreprise qui se dclinent alors en actions propres remplir ces objectifs. Que la stratgie enfin dtermine le niveau des moyens mettre en uvre pour atteindre les objectifs dfinis. 18

La notion de la stratgie Ceci revient en dfinitive rpondre trois questions en mme temps : que produire ? comment faire pour raliser cette production ? -avec quels moyens dois-je le faire ? Consquence La dcision stratgique repose alors sur deux piliers : LAnalyse de lenvironnement : lentreprise se positionne dans un march concurrentiel par rapport ses concurrents directs et en fonction de ltat du march (environnement technologique, concurrentiel, social, culturel). La connaissance des capacits propres de lentreprise qui dterminent le champ daction stratgique possible puisque celui-ci repose sur la mobilisation des ressources disponibles ou sur la recherche de ressources complmentaires (comptences de l entreprise, ses forces et ses faiblesses). 19 Le management stratgique et la planification stratgique. Lexpression management stratgique dcrit, un ensemble doprations allant de la planification stratgique au contrle (ou lvaluation) stratgique.

Nous dfinissons alors le management stratgique comme un processus global de planification et de contrle des variables ayant un impact important sur lorganisation. Si la gestion stratgique est un processus global de planification et de contrle, alors la planification stratgique constitue une composante de lensemble du management stratgique. 20 La notion de la stratgie . 21 Les diffrents comportements de lentreprise Passive : ne fait rien R-active :

Pr-active : vite les dangers en tire parti Pro-active : veille vite les dangers influence le march 22 Dfinitions et enjeux de l'intelligence conomique et de la veille Lintelligence conomique : observer prvoir - agir Dfinition de lintelligence conomique Cest une dmarche organise, au service du management stratgique de lentreprise, visant amliorer sa comptitivit par la collecte, le traitement dinformations et la diffusion de connaissances utiles la matrise de son environnement (menaces et opportunits) ; ce processus daide la dcision utilise des outils spcifiques, mobilise les salaris, et sappuie sur lanimation de rseaux internes et externes Lensemble des actions coordonnes de recherche, de traitement, de distribution et de protection de linformation, en vue de son exploitation, utile

aux acteurs conomiques et obtenu lgalement. Elle prolonge les diffrentes actions de la veille et de protection du patrimoine en intgrant prcisment les stratgies dinfluence ( guerre dinformation) et les ralits culturelles lies chaque entreprise, chaque rgion. C est un cycle d'informations dont la finalit est la production de renseignements stratgiques et tactiques 23 Dfinitions et enjeux de l'intelligence conomique et de la veille Lintelligence conomique : observer prvoir - agir L'intelligence conomique met en perspective l'information, cherche lui donner du sens et surtout faire en sorte qu'elle devienne facteur de dcision et d'action . Les trois composantes de lIntelligence conomique sont : La veille; Linfo-guerre/ Lutilisation offensive de linformation; La protection du patrimoine informationnel 24 Dfinitions et enjeux de l'intelligence conomique et de la veille

Lintelligence conomique : Info-guerre Dfinition Le concept de guerre de linformation est un concept trs vaste qui englobe indistinctement toutes les actions humaines, techniques, technologiques (oprations dinformations) permettant de dtruire, de modifier, de corrompre, de dnaturer , les flux dinformations ou les donnes dun tiers (pays, tats, entits conomiques ) en vue de brouiller, daltrer sa capacit de perception, de rception, de traitement, danalyse et de stockage de la connaissance. Il existe trois dclinaisons de la guerre dinformation. Il ya la guerre par, pour, et contre linformation.. linformation Dans le premier cas, il sagira daffaiblir ladversaire et de bloquer sa capacit daction. Dans le second, il importe de matriser les canaux de diffusion de linformation. Enfin, le troisime aspect relve de la scurit des systmes dinformation, puisquil sagit ici dempcher le concurrent dmettre de linformation. 25 Dfinitions et enjeux de l'intelligence conomique et de la veille Lintelligence conomique : Info-guerre

Mthodologies Les oprations de guerre de l'Information se rpartissent dans le domaine conomique en 3 catgories : tromperie (dsinformation, manipulation, discrdit du concurrent), contre-information (identification des points faibles de ladversaire, exploitation de ses contradictions, utilisation de linformation vrifiable), rsonance (faire de lagit-prop ,optimisation de caisses de rsonances, cration de rseaux dinfluence, animation de forums de discussion). 26 Dfinitions et enjeux de l'intelligence conomique et de la veille Lintelligence conomique : Info-guerre LES PRINCIPES DATTAQUE 27 DANS LA GUERRE DINFORMATION

Le direct Lindirect Lanticipation Confl it bipolaire : Un contre un Conflit multipolaire : Tous contre tous Confl it autocentr : Un contre tous Objectif : Agir sur la situation et le rapport de force

Objectif : Agir sur le systme, les rgles et les relations entre acteurs Objectif : Agir sur ses propres forces et sur le contexte Les principes techniques et leurs limites Les principes techniques et leurs limites Les principes techniques et leurs limites Combattre et vaincre Mcanisme action-raction. Surenchre dattaques et de

contre-attaques, monte aux extrmes de la violence. B ut : La victoire dcisive. Limites : Destruction ou puisement mutuel Vaincre sans combattre Mcanismes de dlocalisation. J eux de menaces dissuasives et dencerclement B ut : Garde lavantage dans la rpartition des forces. Limites : complexit et fragilisation du systme Vaincre avant de combattre Mcanismes de redploiement. Matrise dune sphre dinflu ence o`la capacit de

frappe soit plus puissante que celle de tous les adversaires runis. B ut : Maintenir sa supriorit Limites : rigidit, fuite en avant Les rgles de la tactique Les rgles de la tactique Les rgles de la tactique Lescalade Attaque au centre. Concentration des forces et de la puissance de feu sur les points clefs. Recherche de lattaque dcisive La dissuasion Se retrancher solidement.

Dissmination et encerclement. Gurilla : esquive de la force et attaque des faiblesses adverses. Recherche de lavantage Maillage des forces : cration du point dappui, du levier et de la sphre dinflu ence. Analyse des faiblesses adverses. Recherche de laction unique. Les lois de la stratgie Les lois de la stratgie Les lois de la stratgie Guerre totale Dtruire les forces adverses.

Moyen : la puissance, laxe dalliance fond sur lintrt commun et le commandement militaire unifi Guerre limite Garder sa libert de mouvement. Moyens : la mobilit, lanneau de coalition fond sur le danger commun et le renseignement Maintenir sa supriorit. Moyens : la surprise, le redploiement volutif, et le verrouillage de la sphre dinflu ence Le redploiement

Guerre clair Scurit de lInformation & Contre-Intelligence 28 1. Introduction Scurit : 1. Situation dans laquelle qqun qqch nest expos aucun danger, aucun risque dagression physique, daccident, de vol, de dtrioration 2. Situation de qqun qui se sent labri du danger, qui est rassur 29 Les enjeux Cela narrive quaux autres

Discrtion des auteurs et des vicitimes (chiffre noir) 30 2. Les composantes de la scurit 2.1. Technologique 2.2. Technique 2.3. Informationnelle 31 2.1. La composante technologique la cybercriminalit Le crime informatique est tout acte intentionnel associ dune manire ou dune autre aux ordinateurs, dont la victime a ou aurait pu subir une perte, et dont lauteur a ou aurait pu subir un gain Donn Parker

32 Les attaques Pntration du rseau (hacking) Blocage du serveur (bombardement par des paquets dinformations) Atteinte aux donnes (virus, spyware, trojan,) 33 Les parades Firewall Anti-spam Logiciels anti-virus (actualisation) Modifications des mots de passe Cryptage 34

2.2. La composante technique Toutes les prcautions du monde ne peuvent vous protger des erreurs en amont. 35 Les attaques La fraude La falsification 36 Les parades

Lidentification Lauthentification 37 2.3. La composante informationnelle Vulnrabilit de ltre humain (le capital intellectuel) Limite des technologies (exemple des banques) Besoin de communication (monde commercial, scientifique,) Modification des habitudes (le FBI et son bibliothcaire lectronique) 38 Les attaques

39 Les voyages et les htels Les foires et expositions Les communications et les bavardages La gestion des licenciements et des dparts Les tudiants et les journalistes Les faux cabinets dembache Les rumeurs, hoax, dsinformations Les parades Laudit de scurit Le plan de scurit global et systmatique une politique de scurit globale

un audit de scurit La stratgie de contre-intelligence 40 3. Larme de linformation De la stratgie lespionnage 41 Affaire Perrier Commission Rogatoire Internationale Rtention de PC la douane Affaire SNECMA / Messier-Dowty

Oprations Azale, Caribou et Caf noir Echelon 4. L audit de scurit Identifier les menaces et les agresseurs potentiels Stratgie de lentreprise ? Inventaire du patrimoine Identification des risques et failles Imaginer les motivations de lagresseur Risques de complicit interne Retours dexprience pour tablir un plan global de scurit 42 5. La stratgie de contre-intelligence Etablir les lments protger, les tapes de la dmarche et les rgles suivre Mthodologie en 10 points

43 La stratgie de contre-intelligence 1. Tenir jour une liste des vulnrabilits et risques potentiels - stockage des donnes - personnes sensibles - tapes critiques 44 La stratgie de contre-intelligence 2. Protger les systmes informatiques de lintrusion et de linfection - 45 protger les bases de donnes grer la sauvegarde solution anti-virus

cryptage La stratgie de contre-intelligence 3. Assurer la confidentialit des donnes et des documents - 46 classifier, grer et protger niveaux de confidentialit documents sensibles protection des locaux documents abandonns La stratgie de contre-intelligence 4. Sensibiliser et former le personnel - 47

sensibilisation formation responsabilisation politiques de scurit La stratgie de contre-intelligence 5. Grer la communication externe - vrifier les acteurs externes clauses de confidentialit liste des interventions qualification des personnes 48 La stratgie de contre-intelligence 6. Grer les visites dans lentreprise - 49

identifier diffrencier interne/externe liste pralable rponses aux questions La stratgie de contre-intelligence 7. Mettre en place des procdures de scurit - 50 endroits appropris contrle des accs choix du mode de communication origine douteuse code thique charte scurit La stratgie de contre-intelligence 8. Personnifier la fonction scurit

- dsignation des responsables - coordination - audits de scurit rguliers 51 La stratgie de contre-intelligence 9. Anticiper les crises - cellule de crise - qui fait quoi dans quelles conditions et avec quels dlais ? 52 La stratgie de contre-intelligence 10. Dvelopper une politique de contre-information - arguments face aux attaques 53 Dfinitions et enjeux de l'intelligence conomique et de la veille

Lintelligence conomique : cycle de renseignement 1 4 2 3 54 Dmarche dintelligence conomique Processus de veille stratgique Pralables : Cest une phase trs importante voire essentielle. Elle a pour but dinformer et de former lensemble des collaborateurs et les acteurs de la veille sur les enjeux et les mthodes employes. Ses principaux points sont : 1 - Sensibilisation 2 - Prise de connaissance de la situation 3 - Dfinition des enjeux 4 - Traduction en axes de veille 5 - Diagnostic de l'organisation et des pratiques 6 - Recensement des sources 7 - valuation des carts

8 - Recommandations : catgories d'information collecter, hirarchisation des sources, proposition d'outils, de mthodes et d'une organisation adapte la culture de l'entreprise (collecte , circulation, traitement et ventuellement stockage) 9 - Mise en place 10 Accompagnement 55 Dmarche dintelligence conomique Processus de veille stratgique Le processus de la veille est compos de 9 phases principales: Etape1- Expression des besoins en information Etape 2 - Choix des sources dinformation Etape 3 - Recherche et collecte de linformation Etape 4 - Traitement de linformation (analyse, synthse et formatage1) Etape 5 - Stockage de linformation (mise jour et destruction) Etape 6 - Diffusion de linformation ( pull et push ) Etape 7- Utilisation de linformation Etape 8 - Exploitation des retours dexprience (feedback) : ralis par les destinataires, pour amliorer la pertinence de linformation.

Etape 9 - Contrle : permet doptimiser le processus de veille. 56 Dmarche dintelligence conomique Processus de veille stratgique Phase 1 : Expression des besoins en information Cette phase fondamentale prend en compte les objectifs stratgiques de lentreprise. Elle permet de dfinir le primtre de la veille. Lexpression des besoins permet de formaliser, avec lanalyse des domaines dactivits stratgiques (DAS) et des facteurs clefs de succs(FCS) de lorganisation, les attentes des collaborateurs et aussi de rvler les besoins latents en information. Dans un environnement en constante mutation, les besoins en information des organisations voluent trs rapidement. Il est indispensable de les actualiser rgulirement et, si ncessaire, de faire voluer les axes de veille. 57 Dmarche dintelligence conomique

Processus de veille stratgique Phase 2 : Identifier les sources dinformation Lidentification les sources dinformation (sourcing) constitue une tape essentielle tout processus de veille , elle devient cruciale, avec en corollaire le problme d'authentification et de validation de ces informations qui de plus en plus ne seront plus formates dans le cadre de bases de donnes formelles Phase 3 : Recherche et collecte de linformation Cette phase est galement appele traque . Les veilleurs ou traqueurs explorent les sources et collectent linformation utile . Une premire slection linformations est ralise en fonction de leur utilit et de leur vracit. 58 Dmarche dintelligence conomique Processus de veille stratgique Phase 4 : Traitement de linformation

La gestion des flux et des espaces : procdures de circulation, de classement et darchivage de linformation La qualification de linformation : le tri, la slection et lindexage de linformation utile pour lentreprise en gnral ou pour un service en particulier La capitalisation du savoir : mmorisation des savoirs et des savoir-faire de lentreprise Lanalyse et la synthse : mise en relation des informations et prparation de notes dinformations rgulires et de "rapports dtonnements" 59 Dmarche dintelligence conomique Processus de veille stratgique Phase 5 : Stockage de linformation Les informations issues de la veille ne sont pas toujours utilises en temps rel et un laps de temps plus ou moins long peut scouler entre leur collecte et leur exploitation. La mise en place dune procdure de stockage de linformation peut se faire sous diffrentes formes (par exemple : base de

donnes, entrept de donnes (data warehouse)formelles Phase 6 : Diffusion de linformation La communication interne : organiser un systme dinformation transversal, descendant et montant dans lentreprise La reprsentation externe : affirmer sa prsence sur un march en diffusant de linformation caractre commercial, technique... Le lobbying : influencer son environnement de manire favoriserses propres intrts Lentretien des rseaux : partage dinformation dans une relation de connivence dans des runions de veilleurs en interneou dans un club dexportateurs l'extrieur La guerre de linformation : usages offensifs et dfensifs de linformation dans des contextes de concurrence exacerbe 60 chapitre 2: Dmarche dintelligence conomique Processus de veille stratgique Phase 7 : Utilisation Une fois linformation utile collecte, traite puis diffuse, elle doit tre utilise. Cette utilisation justifie la mise en uvre du processus de veille. Elle permet de mesurer lutilit de linformation diffuse et de guider le veilleur dans ses

actions futures. Phase 8 : Retour dexprience (feedback) Phase essentielle de succs du processus de veille, le retour dexprience donne de la valeur l'information et fournit au veilleur des prcisions telles que : Lutilit et la pertinence de linformation diffuse La vracit de cette information La ncessit de poursuivre les recherches dinformation La possibilit de passer un autre axe de veille Cette phase, souvent nglige, amliore le processus de veille 61 Dmarche dintelligence conomique Processus de veille stratgique Phase 9 : Contrle Peu pratique dans les organisations ayant mis en place un processus de veille, cette phase amliore lefficacit de la veille et son

impact sur la performance de lorganisation. Cette phase de contrle se fait au moyen de tableaux de bord qui incluent des critres et des indicateurs qualitatifs, quantitatifs, financiers et dutilisation. 62

Recently Viewed Presentations

  • SLBC_053-Kingdom

    SLBC_053-Kingdom

    "Having mentioned the need to call on the Lord, Peter turns to recent events. He recounts Jesus' ministry in death but notes the death is not able to hold him (vv. 22-24). Peter goes on to note that such impotency...
  • Hereford & U.S. v. Huntsville City Bd. Of Ed.

    Hereford & U.S. v. Huntsville City Bd. Of Ed.

    Blossomwood and Jones Valley Elementary Schools. Huntsville High School. Student Assignment. M-to-M program . Attendance Zones. Magnet School Updates . ... Lock boxes. Website. Training the DAC. Periodic updates from the DAC. Information requests. DAC Report. Received on September 1.
  • Electron affinity - yu.edu.jo

    Electron affinity - yu.edu.jo

    Electron affinity Energy released or absorbed when an electron is added to a gaseous atom or ion in the ground state: X(g) + 1e- → X-(g) usually exothermic process If removing an electron is endothermic, then the reversed process is...
  • DENTURE LINING MATERIALS - Rawal College Of Dentistry

    DENTURE LINING MATERIALS - Rawal College Of Dentistry

    DENTURE LINING MATERIALS. In cases where fitting surfaces of acrylic dentures needs replacement to improve the fit of the denture. Classified into 3 main groups. Hard reline materials. ... Direct contact with the oral tissues is a disadvantage.
  • CAS Standards Student Learning Outcomes and Assessment THE BASICS

    CAS Standards Student Learning Outcomes and Assessment THE BASICS

    CAS Standards - Student Learning Outcomes and Assessment. The more detailed and clear the learning outcome, the easier it will be to assess, choosing a well-defined and specific learning event will help too. Better results always come from "activity level"...
  • 6

    6

    6.5 Bone Development. Ossification (osteogenesis) is the process of bone tissue formation. Formation of bony skeleton begins in month 2 of development. Postnatal bone growth occurs until early adulthood
  • Predicted phase diagram of Carbon to 104 Gpa, 104 K

    Predicted phase diagram of Carbon to 104 Gpa, 104 K

    Prediction of Phase Diagram of Carbon at High P,T ... .. a1 a2 b2 b1 b2 b1 Real and Reciprocal Lattices in Two Dimensions Wigner-Seitz Cell Brillouin Zone a1 a2 a1 Simple Cubic Lattice Cube is also Wigner-Seitz Cell a2...
  • Changing Hand Hygiene Behaviors in a Multicultural Kitchen

    Changing Hand Hygiene Behaviors in a Multicultural Kitchen

    The Courtroom Trial a live dramatization of Step 1, Assessing Your Risk Hand Hygiene: A Game of Chance … or a managed system Outbreak at Casualee's Barton Kohl 24 people sick All had eaten at Casualee's between June 21 and...